Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abus et Maltraitance de l'Enfant

Abus et Maltraitance de l'Enfant

Ce blog informe, conseille et oriente les enfants, les parents et les professionnels.

Abus sexuels : c'est qui ton vrai ennemi ou ami ?

Abus sexuels : c'est qui ton vrai ennemi ou ami ?

Quand apparaissent les actes d'abus ou de violence sexuelles, tout le monde cherche à connaître le coupable ou l'auteur des actes. Pour la société, la victime peut être aussi coupable et à l'origine de ces actes ignobles, mais pour la victime, l'auteur paraît comme le vrai ennemi. " Il a ruiné ma vie", "il m'a détruit, c'est mon ennemi...".

Cette situation est très délicate. Les abus sexuels poussent la victime à cultiver et nourrir de la haine, de la colère soit contre l'agresseur ou alors contre soi. Dans tous les cas, à qui revient la faute ? Nous savons très bien que la victime ne soit pas fautive. L'agresseur est seul responsable de son crime. Mais, qui peut être l'ennemi de la victime ?

"L'ennemi n'est pas l'abuseur. Certes, il représente un problème, mais la bonne nouvelle est qu'il n'est pas le problème majeur. Le véritable adversaire, c'est la détermination de la personne à rester dans sa souffrance, dans sa mort spirituelle et psychique et à refuser de revivre. L'ennemi réside donc, paradoxalement, dans la victime elle-même !"(1).

Abus sexuels : c'est qui ton vrai ennemi ou ami ?

Les abus sexuels, ou les actes de maltraitances et violences plongent la victime dans des ruminations continuelles. La victime cherchant comment s'en sortir, elle peut décider soit d'oublier, soit de fuir tout lieu ou toute personne qui lui fait revivre son passé. Par conséquent, elle peut se replier sur soi-même, endurcir ses règles, devenir trop sévère avec elle-même. Ce qui va l'écarter de ses propres désirs et besoins affectifs.

Dès que l'on admet que la solution ne viendra que de nous-mêmes et que fuir ou oublier ne résoudra aucun problème, alors on pourra prendre la décision d'aller vers l'avant ou de rester dans sa situation de souffrance. Les dégâts que produisent les abus sexuels sont énormes. Ils doivent être dénoués par des soins apportés par la psychothérapie. À ce moment-là, la victime traverse le cape. Elle tue l'ennemi qui était en elle pour laisser vaincre son ami intérieur. Celui qui favorise la guérison et la cicatrisation.

Note :

1. Poujol J., Poujol C. (1998) « Manuel de relation d'aide : l'accompagnement spirituel et psychologique », Empreinte Temps Présent.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article