Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abus et Maltraitance de l'Enfant

Abus et Maltraitance de l'Enfant

Ce blog informe, conseille et oriente les enfants, les parents et les professionnels.

Accompagnement psychologique des victimes d'abus ou de maltraitance infantile.

1. Trouverai-je un bénéfice chez mon psychothérapeute ?
L'accompagnement psychologique des victimes d'abus et/ou de maltraitance vise à les aider de rompre le silence et secret imposé par leurs agresseurs.

Les victimes mettent en place plusieurs mécanismes de défense psychique pour ne pas se confronter à des choses impensables et inimaginables qu'elles ont subies.

-Le mécanisme de dissociation est le plus souvent mis en scène. Par la dissociation, l'appareil psychique de la victime se scinde en deux compartiments (d'un côté, le sujet est confronté aux souffrances et submergé par ses émotions négatives et horribles et de l'autre côté, le sujet ne se voit pas concerné par le passé).

Accompagnement psychologique des victimes d'abus ou de maltraitance infantile.

-La mémoire traumatique renvoie sous forme de flash des images, de souvenirs, de morceau de cris, sons, bruits, ... dans l'appareil psychique.

2. Comment réagit les victimes face à leur parents agresseurs et pervers ?

Dans les cas où ce sont les parents de l'enfant qui sont auteurs des violences, des abus ou de la maltraitance, l'entourage a du mal à s'imaginer l'horreur qu'inflige un parent ( surtout la mère dans le Syndrome de Münchausen) à son enfant.

Le parent tombe progressivement dans la violence et malheureusement de manière répétitive. La victime pense qu'aucun adulte ou aucune autre personne ne peut lui croire. Elle se trouve abandonnée à elle-même.

3. Conséquences des abus sur les victimes

Il est difficile pour la victime de penser que son entourage puisse voir ce qu'elle endure. Certaines victimes finissent par croire les propos de leurs agresseurs et se culpabilisent, éprouvent de la honte davantage. Ceci enferme la victime dans le silence que souhaitait l'agresseur.

Tellement la souffrance est inimaginable, certaines personnes subissent systématiquement ou alternativement des violences psychologiques, physiques, sexuelles et incestueuses, ... La victime vit dans une jungle, perd sa dignité humaine et le sens de la vie.

Accompagnement psychologique des victimes d'abus ou de maltraitance infantile.

4. Quelles action pour lutter ou barricader la route aux pervers ?

Dans les groupes sociaux, les victimes sont étiquetées des "vilains petits canards". Ce qui se passe à domicile, ou à l'école, ou à l'église, etc. pousse la victime à se retirer et rester seule dans son coin.

Certaines personnes, grâce à leurs instincts de survie, s'accroche à une activité donnée : la lecture de livre, le dessin, le coloriage, les chansons, la danse, etc. Mais la peur de l'agresseur reste à vie si la victime n'a pas été pris en charge par une psychothérapie. Mais la peur de l'agresseur reste à vie si la victime n'a pas été pris en charge par une psychothérapie.

4. Le rôle des parents ?

Les parents non auteurs de maltraitance doivent faire attention et ne pas dire ou donner des remarques à leurs enfants sans réfléchir. Souvent, les enfants ou adolescents donnent des signes d'alarme. La souffrance étant grande et insupportable, les adolescents alertent les adultes qui souvent banalisent. "C'est un truc pour ados, il vit l'adolescence, il va changer...". L'adolescent peut déjà être au bord de la rupture. Si les parents ne sont pas bienveillants et attentifs, le pire arrivera et les conséquences seront grandes. Certains victimes peuvent alerter par : La souffrance étant grande et insupportable, les adolescents alertent les adultes qui souvent banalisent.

5. Pourquoi une psychothérapie et quel est son avantage ?

La psychothérapie est bénéfique pour les victimes. Non seulement, elle permet la réappropriation de son corps, mais elle permettra de renouer et apaiser les rapports socio-affectifs de la victime avec son entourage.
La victime peut utiliser plusieurs moyens pour se détourner ou éviter de se confronter à ses souffrances, à ses émotions brutes et menaçantes.

Quand le processus de guérison n'est pas encore enclencher, la victime s'hypersexualise. Pour des jeunes filles, elles tombent dans l'hyperféminité. La victime doit chercher à vivre sa vie, selon ses propres désirs et envies et non pas comme le voudrait son agresseur. La victime doit récupérer ses droits. La féminité doit être vécue comme un sujet et non un objet. La société pense que la victime n'a pas droit de s'épanouir, soit elle banalise les souffrances de la victime, soit elle les ignore.

Accompagnement psychologique des victimes d'abus ou de maltraitance infantile.

6. Qu'apporte la psychothérapie ?
La prise en charge psychothérapeutique aide la victime à devenir maître de soi. Ainsi, la victime pourra :

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article