Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abus et Maltraitance de l'Enfant

Abus et Maltraitance de l'Enfant

Ce blog informe, conseille et oriente les enfants, les parents et les professionnels.

La violence compromet l'attachement de l'enfant.

Un amour, une attention, un attachement sécure, un épanouissement intégral....
Un amour, une attention, un attachement sécure, un épanouissement intégral....

Un amour, une attention, un attachement sécure, un épanouissement intégral....

1. L'attachement sécure contre la violence.

L'attachement d'un enfant à sa figure d'attachement influence la qualité relationnelle entre lui et ses pairs. Les enfants sécure ont un plus haut niveau d'estime d'eux-mêmes avec une représentation plus positive de soi. La figure d'attachement est une forteresse pour lui. Confiant et en sécurité, l'enfant fait face aux diverses informations émotionnelles (la joie, l'agressivité, la colère,...) que lui renvoient ses pairs.

L'attachement sécure prédispose le sujet à être bienveillant et accueillant envers l'autre. L'enfant a une estime de soi plus ou moins positive contrairement aux enfants avec un attachement insécure. Les enfants réagissent différemment devant un danger, selon leur type d'attachement. La violence en famille compromet la mise en place d'un attachement sécure.

2. Attachement et régulation émotionnelle.

Les enfants dits insécures développent de meilleures stratégies pour gérer leur stress. Ils peuvent s'appuyer sur les autres si cela est nécessaire. Ils se montrent plus d'enthousiasme dans la résolution des problèmes qui se présentent à eux. Ils sont plus curieux dans les jeux et dans les tâches exploratoires et ressentent des affects plus positifs dans ces activités.

La violence compromet l'attachement de l'enfant.

3. Les violences et l'attachement d'un enfant.

Toutes les violences peu importe leur nature (violences psychologiques, abus physiques, maltraitance conjugale,négligence, etc.) constituent un frein à la mise place de liens d'attachement. Ne pas être présent, ou répondre sur un autre canal différent de ce qu'a utilisé l'enfant favorise un attachement de type insécure, ambivalent, évitant ou anxieux.

4. Pratiquement qu'est-ce que cela donne

Il suffit d'appeler ou de prononcer le nom d'un enfant et voir sa réaction émotionnelle. Les professionnels sont étonnés souvent que pendant les séances dans les groupes thérapeutiques, les enfants ont des réactions anxieuses, ils ont soit une instabilité émotionnelle, soit sont réservés ou blottis dans un coin. Ils demandent une remise en forme et la stimulation affectivo-émotionnelle.

L'accompagnement s'avère délicat, mais cela vaut la peine pour leur redonner ce qu'ils ont manqué dans les familles et les groupes sociaux.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article