Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abus et Maltraitance de l'Enfant

Abus et Maltraitance de l'Enfant

Ce blog informe, conseille et oriente les enfants, les parents et les professionnels.

La violence qui nous déchire et nous harcèle.

La sexualité occupe une grande place dans le milieu scolaire. Le problème, n'est pas l'image sexuelle que s'envoient les adolescents, ce qui choque, c'est la violence que véhicule l'image. À partir des smartphones, ordinateurs, tablettes, les jeunes se partagent des images érotiques sans tenir compte des effets dévastateurs. Il y a une telle agressivité qui sort de ces pratiques de partage ou de poster des images/vidéos sur la toile internet. Les filles et garçons voient leurs vies détruites et basculent rapidement du côté de victimes de harcèlement ou du cyber harcèlement.

La violence qui nous déchire et nous harcèle.

Les choses vont vite pendant cet âge. Les décisions se prennent à la hâte. Sans avoir consenti, l'adolescent retrouve que les copains de la bande ont commenté, publié, partagé, liké ou non ses images. Le fait que la personne se trouve prise au dépourvu face à la réaction de ses pairs qui ont accès libre et facile aux images ayant trait à son intimité. L'adolescent devient un sujet soit de moquérie, soit des critiques pour ses pairs.

L'émergence des pulsions sexuelles à l'adolescence, apparaît avant que le sujet soit à mesure de contrôler ou de maîtriser sa libido. L'adolescent doit fournir des efforts pour les maîtriser les attaques que lui envoie son corps. Il a beaucoup de challenges et défis à relever pour mériter d'appartenir au groupe social. Peut-on préférer l'époque où il était tabou de montrer ou parler de son intimité aux autres ? L'histoire de tabou de l'époque était moins salle et plus mystérieux. Montrer toutes ses images aux autres (amis, copains, etc.) peut poser un problème. Dans le siècle passé, parler de l'intimité en public était tabou. Ceci permettait de découvrir l'autre de manière romantique une fois adulte. Après tout, ce siècle est passé. Nous devons faire attention et nous adapter à la situation actuelle.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article