Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abus et Maltraitance de l'Enfant

Abus et Maltraitance de l'Enfant

Ce blog informe, conseille et oriente les enfants, les parents et les professionnels.

Te sens-tu coupable des abus sexuels subis ?

Te sens-tu coupable des abus sexuels subis ?

Il faut du temps avant que la victime arrête de se culpabiliser. Au départ, la victime d'abus sexuels éprouve un besoin de tendresse et d'affection qui lui sont légitimes. Elle a une confiance aveugle qui laisse une porte à l'abuseur pour commettre son crime et ses actes immoraux. L'agresseur malin et rusé qu'il est a tout orchestré pour attirer sa victime dans l'abîme. La culpabilité vient de cette voix intérieure de toi qui ne cesse de répéter les questions suivantes :

  • C'est peut-être moi le fautif, pourquoi l'ai-je approché ?
  • Pourquoi ne l'ai-je pas évité et comment peut-on éviter un tel type ?
  • C'est peut-être à cause de ma tenue vestimentaire mon caractère
  • Pourquoi ça n'arrive qu'à moi ?
  • Est-ce qu'il y a d'autres enfants touchés mais n'en disent rien ?
  • Comment un autre peut réagir étant dans la même situation que moi ?

Le passé ne nous lâche jamais. Il arrive à un moment de la vie qu'il resurgisse dans le présent. Étant victime des abus, l'enfant n'avait pas de protection suffisante pour empêcher la catastrophe d'arriver.

L'enfant compare les événements passés qui sont décalés de sa situation actuelle. Auparavant, il était trop jeune, son ignorance et sa confiance totale en son abuseur ne l'ont pas aidé à résister contre son abuseur. Ce qui amplifie la culpabilité et de comparer sans arrêt son passé à son présent. Dans son vécu actuel, l'enfant est plus âgé, moins ignorant, moins naïf et sait se protéger. Il peut alors démasquer les actes de bienveillance et de maltraitance.

Le soulagement est ressenti après que la victime arrête de se culpabiliser sachant qu'elle n'est, en aucun cas, responsable des crimes qu'elle a subis. Même si le chemin de la guérison est loin d'être fini, les adultes doivent continuer à l'accompagner dans le processus de psychothérapie pour panser ses plaies internes jusqu'à leur cicatrisation.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article