Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abus et Maltraitance de l'Enfant

Abus et Maltraitance de l'Enfant

Ce blog informe, conseille et oriente les enfants, les parents et les professionnels.

Le trouble de personnalité et les abus sexuels

Le trouble de personnalité et les abus sexuels

Sur le blog de la Faculté de Médecine d'ORAN, je trouvé un article intéressant que je vous invite à lire. Mais tout d'abord il me semble important de souligner le rôle favorisant de trouble de personnalité des auteurs d'abus sexuels. C'est très regrettable de voir que dans les abus sexuels type inceste, il y a une possibilité de trouver un parent qui silencieusement encourage ou participe aux actes. Garder silence ou refuser d'admettre et écouter les plainte de l'enfant peut dans certaines mesures être considéré comme un acte de complexité avec l'auteur d'abus sexuel.

[1. Inceste

Contrairement à une opinion répandue, la proportion d’adultes auteurs d’agressions sexuelles sur des enfants inconnus est faible, l’inceste étant beaucoup plus courant. De nombreuses études confirment par ailleurs la fréquence des abus sexuels dans l’enfance des agresseurs sexuels incarcérés (un tiers des cas), ce qui pose la question de la transmission transgénérationnelle de la maltraitance.

Dans 90 % des cas, la relation incestueuse est de type père/fille ou beau père/belle-fille avec le plus souvent une complicité plus ou moins consciente et un silence implicite de la mère. Les incestes mère/fils, mère/fille, entre membres de la fratrie ou commis par un autre parent sont plus rares. Il est possible de distinguer quatre catégories d’inceste : avec échange affectif (sans violence, recherche ; d’affection, de chaleur, de contact et d’intimité avec l’enfant), érotique, agressif, furieux. La relation incestueuse peut se prolonger sur plusieurs années, la révélation étant tardive ou absente. L’inceste se rencontre dans tous les milieux mais paraît prédominer dans les familles défavorisées. La confusion des générations, l’absence de repères entre parents et enfants sont souvent invoquées.

L’alcoolisme paternel est fréquent, comme les antécédents de carences affectives et d’abus sexuels des parents. Une psychorigidité, un égocentrisme et une tendance autoritaire sont les traits de personnalité les plus souvent rencontrés chez les pères incestueux avec souci d’un conformisme social de façade. Par rapport à la pédophilie, les récidives sont moins fréquentes dans les agressions incestueuses (0 à 11 %).] (1).

Source.

1.http://medecinelegalechuoran.over-blog.com/la-personnalit%C3%A9-criminelle

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article