Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abus et Maltraitance de l'Enfant

Abus et Maltraitance de l'Enfant

Ce blog informe, conseille et oriente les enfants, les parents et les professionnels.

Examen clinique d'une victime de maltraitance infantile

1. Quelques précautions avant tout examen.

Comme toute victime, l'enfant doit être préparé avant d'être examiné. Il faudra au préalable :

- adopter pendant l’interrogatoire une stratégie basée sur l’écoute, le dialogue, et la valorisation car l’enfant maltraité accuse souvent un sentiment de peur, de honte ou de culpabilité.

- rassurer et le mettre en confiance en lui expliquant les modalités de l’examen et garder avec lui une personne de son entourage en laquelle il a confiance.

2. L'entretient clinique proprement dit.

Techniquement, l'entretien initial est primordial, car il est le plus proche de la réalité. L'examen clinique rapporte des informations très précieuses. Le médecin recueille les révélations avec le plus d'exactitude et de précision et de la façon la plus neutre possible et les transcrit en utilisant les termes que l'enfant emploie.

Cet examen se diffère d'une enquête policière par son caractère empathique et neutre. L'examinateur ne sera pas là pour faire des suggestions à l'enfant. Il faut laisser l'enfant guider l'entretien. Avoir à l'esprit qu'on n'est pas là pour chercher si la victime nous trompe ou non.

comment réagir face à la maltraitance infantile ?

On pourra centrer l'entretien, sans banalisation ni déni sur :

  • le nombre, la fréquence et le rythme des abus (s’agit-il d’une agression unique ou répétée ?).
  • quelles sont les dates, lieux, circonstances et nature de l’agression ?
  • quelle est l’identité et les liens entre l’auteur des abus et la victime ?
  • quelles sont les conséquences psychologiques de cette maltraitance : dépression, insomnie, anorexie, boulimie, tentative de suicide, fugue, échec scolaire, énurésie ...

​3. Les éléments cliniques recherchés sytématiquement lors d'un examen.

L'examen clinique est fait avec l'accord parental et porte sur :

  • Mesurer le poids, la taille, l'état général et calculer les différences (MBI, P/T,...).
  • Mener un examen cutanéo-muqueux rigoureux à la recherche des traces de violence, les différentes lésions seront colligées sur un schéma avec une description détaillée de leur couleur, leur taille, leur nombre, et leur topographie avec réalisation de photographies.
  • Mesurer le périmètre crânien chez le bébé ainsi que l’évaluation du développement psychomoteur.
  • S’enquérir du développement pubertaire chez l’adolescent.
  • Evaluer la mobilité des membres et des articulations.
  • Au cours de l’examen physique, il sera important d’observer les réactions et le comportement de l’enfant, et de relever les troubles psychiques associés (faciès triste, repli sur soi, irritable, agressivité verbale, agitation, indifférence, calme anormal, mutisme...).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article