Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abus et Maltraitance de l'Enfant

Abus et Maltraitance de l'Enfant

Ce blog informe, conseille et oriente les enfants, les parents et les professionnels.

20 raisons pour lutter contre les abus sexuels.

20 raisons pour lutter contre les abus sexuels.

[Dans un souci d’apporter aux cliniciens une compréhension plus fine des difficultés ressenties par les anciennes victimes dans leur vie conjugale, voici une liste (non exhaustive) de ce que les patients eux-mêmes relatent :

  1. Difficultés à faire confiance à l’autre, à avoir confiance en soi et en ses ressentis.
  2. Méfiance envers le conjoint, surtout si celui-ci est du même sexe que l’abuseur.
  3. Sentiments ambivalents d’amour et de haine, de désir et de dégoût.
  4. Peur intense d’être à nouveau trahi, manipulé par l’autre.
  5. Difficulté à discerner ce qui est réel ou projeté, vrai ou faux. Une perpétuelle remise en question de la légitimité de ses propres ressentis rend dès lors le positionnement face à l’autre difficile.
20 raisons pour lutter contre les abus sexuels.

6. Difficultés à mettre ses propres limites et respecter celles de l’autre, avec un risque à la fois de transgression des limites de l’autre et des siennes.

7. Barrières psychiques poreuses et mal délimitées, faisant souvent vivre un sentiment d’envahissement psychique perturbant dans les relations d’intimité.

8. Risques de violence psychique ou physique de part et d’autre, dus au non-respect de soi et de l’autre.

9. Difficultés à repérer ses propres besoins et à y répondre.

10. Immaturité émotionnelle et hypersensibilité souvent handicapante ou source de conflits

11. Risque de rechercher en l’autre un parent « réparateur », ce qui peut amener la personne dans des états de rage et de frustration intenses lorsque ses attentes ne sont pas comblées par son conjoint.

12. Difficultés au niveau de la sexualité et de l’accès à une intimité. Les troubles sexuels sont de formes diverses : hypersexualité ou manque de libido, absence de plaisir, douleurs, comportements sexuels à risque, etc. Qu’elle soit exacerbée ou inhibée, la sexualité sera toujours perçue comme anormale et génératrice d’une intense culpabilité.

20 raisons pour lutter contre les abus sexuels.

13. Difficultés à trouver la juste distance face à l’autre.

14. Grande dépendance affective amplifiant les phénomènes de non-respect des limites.

15. Confusion entre son propre désir et le désir de l’autre amenant parfois au sentiment d’être « abusé » par l’autre.

16. Clivage esprit-corps, incapacité à vivre ses sensations corporelles et à ressentir du désir ou du plaisir.

17. Risque de rejouer un scénario abusif dans le couple, surtout dans les cas d’inceste où le premier objet d’amour (le parent) a trahi. Tentative de reprendre le contrôle sur la sensation d’impuissance totale dans laquelle l’enfant a été plongé au moment de l’abus en « rejouant » la dynamique abusive dans le couple.

18. Grande sensibilité à la manipulation et risque de revictimisation.

19. Attachement insécure et bases narcissiques fragiles.

20. Risque de se coincer dans des jeux de pouvoir où la prise de contrôle émotionnel de l’autre est visée.](1).

Note :

1.Gérard C. (2014) « Conséquences d'un abus sexuel vécu dans l'enfance sur la vie conjugale des victimes à l'âge adulte. », Carnet de notes sur les maltraitances infantiles 1/2014 (N° 1) , p. 42-48

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article