Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abus et Maltraitance de l'Enfant

Abus et Maltraitance de l'Enfant

Ce blog informe, conseille et oriente les enfants, les parents et les professionnels.

Cinq clés pour sensibiliser contre les abus et la maltraitance infantile

Préparer une campagne de sensibilisation et participer à une formation pour prévenir les abus ou la maltraitance infantile est une affaire de tous. Nous devons faire attention dans nos mots et phrases lors de diverses campagnes de prévention.

Une formation-sensibilisation des lycéens.

1. Éviter de culpabiliser les enfants ou les parents non-auteurs.

Les professionnels ou les parents doivent éviter de dire à l'enfant : "c'est de ta faute", "Tu ne devais pas te laisser faire... ", etc. Ceci peut résonner dans la tête de l'enfant comme s'il était de nouveau devant un agresseur. On doit plutôt expliquer aux victimes d'abus qu'ils n'ont rien à se reprocher.

2. Renforcer et encourager le dialogue et la communication.

L'environnement familial doit être stable. C'est le rôle des parents de stabiliser leurs foyers. Les parents doivent apprendre à communiquer dans un climat de confiance avec leurs enfants. Savoir se confier les peines, joies et discuter de nouvelles situations ou expériences vécues à l'école ou en famille.

3. Inviter les adultes à être attentifs.

Les enfants peuvent envoyer des appels ou des signes annonciateurs des abus ou de maltraitance. La campagne de prévention doit promouvoir le dialogue parents-enfants sur la sécurité personnelle. Mais l'attention des adultes doit être porté sur le fait d'éviter toutes sortes de violence (verbale ou physique) entre parents/ adultes en présence d'enfants.

Discutons aves nos enfants.

4. Apprendre à l'enfant comment se défendre.

Ils apprennent à se protéger contre la maltraitance en leur enseignant des stratégies efficaces de sécurité personnelle. Se protéger ne signifie pas livrer de bagarre, mais plutôt, on apprendra à l'enfant d'être capable de :

-dire "NON" à son agresseur ou abuseur, de rester ferme et de demander de l'aide.

-ne pas garder pour soi les agressions subies et en parler (les encourager à dévoiler des expériences et des comportements inacceptables).

-apprendre à mener les actes de non-violence active et de développer la capacité de résilience (connaissance de soi, compétence sociale-émotionnelle, résolution de problèmes, esprit critique, capacité de faire des choix sûrs).

Atélier de formation/sensibilisation

5. Travailler la dynamique de groupe.

-Ce travail va miser sur les différentes compétences sociales de l'enfant ou de l'adolescent. Les enfants sont victimes de harcèlement ou de cyber harcèlement par défaut de la dynamique de groupe.

-Organiser de groupe de parole ( en faisant attention à ne pas mélanger les enfants agresseurs, témoins et victimes). Par ces genres d'activités, les enfants parviennent à exprimer leur mal-être sans crainte et ils s'encouragent mutuellement. Les victimes peuvent trouver du réconfort ou des stratégies de lutte contre les agressions.

-Revenir sur le danger et les avantages de l'internet et les médias audio-visuels (insister sur les apports des réseaux sociaux). Les enfants doivent savoir comment se protéger contre le cyber harcèlement.

A lire: - les 20 raisons pour lutter contre les abus sexuels.

          - Belgique, les parents maltraitants sous le bourreau! Les victimes entre la vie et la mort! 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article